Des questions ?

+221 33 864 77 57 / +221 78 447 98 74

 

La technologie et l’accès aux infrastructures peuvent réduire et redistribuer le volume de travail domestique et de soins non rémunérés effectué par les femmes. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Certaines technologies peuvent réduire la pénibilité de ce type de travail sans rendre la répartition des tâches plus équitable.

Ainsi par exemple, l’implication des femmes dans la fourniture d’électricité et d’énergie motrice est considérée comme susceptible d’améliorer leur bien-être, compte-tenu des normes sociales attribuant la responsabilité de l’approvisionnement énergétique du ménage à la femme, qui doit en parallèle, s’acquitter de travaux domestiques et champêtres physiquement exigeants qui leur laissent peu de temps pour se reposer ou entreprendre des activités génératrices de revenus.

Conformément aux appels en faveur d’une croissance plus respectueuse de l’environnement, l’on observe également dans en Afrique de l’Ouest la promotion croissante de produits solaires, de technologies de cuisson et de foyers améliorés plus compatibles avec la préservation de l’environnement et dont on espère une réduction des égalités entre sexes.[6][7]

Les projets sous ce thème se concentreront sur l’identification de technologies, innovations, ou/et infrastructures qui réduisent et redistribuent le travail domestique et les soins non rémunérés, tout en générant des opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat pour les femmes, et qui sont susceptibles d’être portées à l’échelle.

Les projets de recherche soutenus sous ce thème aborderont les questions clés suivantes :

  • Quelles technologies économiquement viables ont le potentiel de réduire la charge de travail de soins non rémunérés des femmes tout en assurant un partage plus équitable de ces tâches au sein du ménage?
    • Quelles sont les meilleures approches de mise à l’échelle pour ces technologies, innovations et infrastructures avec un grand potentiel?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.